Accueil > Ephémères

Ephémères

Si tu me parles encore de ta mère, je te crève les yeux

Octobre 2010 - sous chapiteau sur le site du Pont du Gard (Languedoc-Roussillon)

La quête de soi, c'est ce besoin effrayant de nous extraire de nous même. J'ai choisi de parler d'Œdipe, parce que le mythe représente à la fois la fatalité d'une transmission, une prise de pouvoir, une tragédie familiale, un bouleversement, une douleur brute, un malaise existentiel. Alors même s'il est dangereux de ne pas correspondre à l'idée que le public se fait de nous, car il ne recule pas volontiers dans ses avis, je prends l'occasion de ce laboratoire, pour évoquer ce qui nous préoccupe aujourd'hui. C'est une mise à nu des peurs, des angoisses et des espoirs, c'est révéler l'incongruité de la situation dans laquelle nous nous trouvons. On reste toujours démunis par rapport à sa souffrance intime, la création permet à ses traumas de se manifester et de trouver peut être un sens. Je profite donc de la légitimité d'un spectacle pour sublimer doutes identitaires, faiblesses du libre arbitre face à la fatalité, et troubles intérieurs. C'est l'expiration, au sens propre, d'une culpabilité innocente.

La scénographie prendra le parti d'une mise en déroute des habitudes de lecture du spectateur. Le public sera invité à suivre l'homme qui se raconte et son histoire dans sa fuite face au destin, à travers différents lieux qui permettront aux personnages d'échapper aux lois du temps, de l'espace et de la gravité.

« En fin de compte tout s'arrange, sauf la difficulté d'être qui ne s'arrange pas » Cocteau

Distribution
Marie Molliens : écriture et mise en scène
Vincent Molliens : acrobate aérien et création scénographique
Luca Forte : équilibres, barre fixe
Julien Scholl : mats chinois, barre fixe
Mathieu Antajan : corde lisse
Séverine Bellini : contorsion
Vincent Mignot : magie
Benoît Keller, Christian Millanvois : création musicale et musiciens
Hélène Molliens : régisseur lumière
Arnaud Gallée : régisseur son
Bernie Bonin : assistant régie plateau
Avec la participation de Fanny et Joseph Molliens et du petit Corentin

Deux présentations publiques sous chapiteau les 22 et 23 octobre, après deux semaines de laboratoire de recherche et de rencontre avec de nouveaux artistes invités par la Compagnie Rasposo et la Verrerie d'Alès PNC-LR. Soirées coréalisées par La Verrerie d'Alès PNC-LR, l'EPCC Pont du Gard et la Cie Rasposo.