Accueil Marie Molliens

Marie Molliens

Marie Molliens

Fildefériste, acrobate, "enfant de la balle", Marie Molliens s'intègre, dès son plus jeune âge, dans les spectacles de la Compagnie Rasposo. Sur scène depuis l'âge de quatre ans, descendante d'une lignée de femmes artistes (mère, grand-mère, arrière grand-mère...) et de parents qui lui permettent de vivre une enfance de saltimbanque, elle se forme au contact des circassiens qu'elle côtoie.

Poursuivant sa formation à l'Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini, à Paris, elle y est alors, quatre années durant, élève du grand professeur de fil, Manolo Dos Santos.
Parallèlement, et après de nombreux stages sous la direction de Géza Trager, ancien professeur du CNAC, elle fait du main à main sa deuxième spécialité.
Artiste polyvalente, Marie Molliens pratique également l'acrobatie et un certain nombre de disciplines aériennes. Elle se perfectionne sous les conseils de grands artistes : Abdel Senhadji, Antoine Rigot et Agathe Olivier.

Fondée par ses parents Fanny et Joseph Molliens, la Compagnie Rasposo, implantée en Bourgogne depuis 1987, s'inscrit dans le paysage du cirque contemporain depuis plus de 20 ans. De façon très personnelle, cette compagnie questionne les liens tissés entre le cirque et le théâtre, mais interroge également les codes circassiens originels à travers un regard actuel, théâtral, et émotionnel. Commençant par le théâtre de rue, la compagnie gagne les salles, jusqu'en 2002, où elle acquiert son premier chapiteau. Se succèdent alors, pendant vingt cinq années, 15 créations dont la mise en scène est assurée par Fanny Molliens.

Progressivement à partir de 1999, en plus de son travail d'interprète au sein de la Compagnie Rasposo, Marie Molliens prend alors en charge la chorégraphie des techniques de cirque. (Spectacles : "Reflets ", "Cirque en fil ", "Parfums d'Est "). En 2009, elle co-écrit, avec Fanny Molliens, le spectacle "Le Chant du Dindon " qui sera joué plus de 280 représentations dans le monde.

Actuellement reconnue comme une artiste notoire, Marie Molliens est sollicitée par de grandes écoles (le Lido à Toulouse, l'école Flic à Turin, Doch à Stockholm) pour donner des stages de perfectionnement dans sa discipline principale, le fil. Puis, grâce au soutien du Pôle National du Cirque-Languedoc Roussillon avec Guy Périlhou qui lui propose successivement trois cartes blanches, Marie commence à explorer son propre univers, fait de la "mise en tension" d'intimes sensations singulières.

En 2012, à l'occasion de la transmission du rôle de directrice artistique dans la compagnie, le cirque-théâtre d'Elbeuf invite Marie pour un "portrait d'artiste ".

Auteur de cirque, Marie Molliens, a écrit et mis en scène "Morsure ", la dernière production de la Compagnie Rasposo, dans laquelle elle est également interprète.

En 2013, elle bénéficie d'une bourse de création de l'action culturelle de la SACD, avec laquelle elle écrira une nouvelle "carte blanche ", également produite par le PNC-LR et soutenue par l'Université Montpellier 3.

        En 2014, elle reçoit le Prix Arts du Cirque SACD pour la création de son spectacle "Morsure ".

Ce prix lui est remis par Philippe Goudard, administrateur délégué des Arts du Cirque à la SACD.
" Quand Marie Molliens paraît, on est saisi par la grâce de l'artiste formée auprès des plus grands maîtres et un travail personnel impeccable, autant que par l'indéfinissable lumière qui émane d'elle, marque des plus grandes.
Acrobate au sol, en main à main, portés ou banquine, fil-de-fériste dont la virtuosité le dispute à l'invention, directrice de troupe, entrepreneuse aussi, qui offre à d'autres la possibilité d'exercer leur art, l'auteure, dans la composition de ses spectacles, conjugue les archétypes de la piste et une contemporanéité, que, femme de cirque d'aujourd'hui, elle porte avec ardeur.
Comme Circé la magicienne, fille du Soleil, qui offrit son nom au cirque, Marie Molliens, Étoile dans la piste, joue des métamorphoses entre femme, homme, animal et esthétiques.
Qu'on ne s'y trompe pas : cette grande auteure est une véritable saltimbanque, engagée au cœur d'un art qu'elle vit dans toutes ses dimensions depuis ses plus jeunes années. A l'évidence, sa pratique, sous tous ses aspects, porte ses spectacles et sa vie. A celles et ceux qui attendent du cirque un propos qui devrait le sous-tendre, elle répond en acte : être artiste de cirque est un propos, vivre le cirque un manifeste, artistique, esthétique et politique, où l'artiste, à ses seuls risques, engage son existence entière, qui est son œuvre.
Chère Marie Molliens, nous sommes très honorés de votre présence parmi les auteurs de la SACD." Philippe Goudard


Forte d'une expérience d'une vingtaine d'années, Marie Molliens revendique la création de spectacle de troupe et de cirque sous chapiteau.


Portrait Marie Molliens - Portrait réalisé par Christiane Dampne, auteure de documents sonores ww.docsonores.com